CNC partenaire OMA

La certification des coachs : un enjeu de professionnalisation

Thierry Bianchi 2017 100Christophe VANDERNOTTEGerard LEDUCLe Cercle National du Coaching vous propose des éléments de réflexion sur la certification des coachs.
Tout d’abord, mettre sur pied une procédure de certification revient à vouloir « évaluer » la pratique d’autres professionnels. Cette évaluation apparaît aujourd’hui nécessaire de manière à garantir aux clients qui ont recours au coaching et à toutes les pratiques qui s’abritent derrière ce terme, un minimum de « fiabilité » quant aux compétences et à la déontologie de la personne qu’ils ont sollicitée.
Ce champ de pratiques n’étant pas régi « légalement » (n’importe qui peut s’intituler coach), il revient donc aux associations professionnelles d’organiser et de réguler ce champ, a minima.
Nous le savons tous, et c’est un point que le CNC a abordé à l’occasion de l’élaboration de sa charte éthique, ce qui fait à la fois la richesse et la complexité d’une évaluation dans le domaine du coaching tient au fait que les outils et les méthodes les plus « divers » se côtoient.
Les coachs référents du CNC, dans une soirée thématique sur le processus de certification qui se tiendra le jeudi 16 novembre 2017 (18H00-21H00), développeront les pistes suivantes :

  • Quels sont les enjeux de la certification aujourd’hui, pour les organisations, la profession, les coachs, les pouvoirs publics ?
  • Comment penser le métier de coach dans un monde en transformation ?
  • En quoi la posture de coach nourrit le processus de certification ?
  • Comment traduire le sens de notre pratique de coach dans le processus de certification ?
  • Quel lien entre professionnalisation et certification : les différents niveaux de certification proposés par le CNC ?

Au final, ce que garantit une démarche de certification, c’est le fait qu’un professionnel du coaching se situe à la fois dans une dynamique de réflexivité (donc de plus grande conscience) et de co-développement qui sont les principaux remparts aux dérives de la tromperie et de la « toute-puissance ».


Thierry BIANCHI, Président du CNC
Christophe VANDERNOTTE, Président du Comité scientifique du CNC
Gérard LE DUC, Président de la commission de certification du CNC