Newsletter

Inscription à notre newsletter

Mai-juin 2016

L’entreprise confrontée aux risques humains, sociétaux, managériaux, environnementaux

Thierry Bianchi petitLe Cercle National du Coaching invite le 10 mai, l’ancien ministre Corinne LEPAGE ainsi que Christian HUGLO pour s’exprimer sur « COP21 et nouveaux droits de l’humanité.
Quel impact culturel et économique ? Quel impact juridique ? »
L’intégration sociétale du Développement durable s’est opérée via trois grandes prises de conscience : environnementale, sociale et économique. Puis par l’évolution d’une logique de l’évitement vers une logique de réussite vertueuse, comme travailler mieux, donner du sens, partager.
Cinq idées sont à retenir concernant une approche sociologique de la prise en compte du Développement durable :

  1. L'avenir n'est pas stable.
  2. La crise sociale touche même la famille. Les emplois ne sont plus à vie...comme le mariage.
  3. Les grandes crises des ressources s’accumulent, et les médias jouent un rôle peu favorable dans la prise de conscience de la nécessité du Développement durable.
  4. Il faut prendre la mesure de notre incapacité à ...nous mesurer.
  5. Tout débouche sur une remise en cause collective et personnelle.

La pensée du développement durable peut paraître secondaire au regard des événements que nous connaissons : terrorisme, chômage massif, pauvreté …
Mais il est essentiel lorsque nous voulons agir de nous remettre à l’aplomb et de comprendre précisément ce que nous ne pensons pas de manière juste et qui nous amène fatalement à agir de manière inefficace au regard de notre avenir.
La structure des mentalités des Français présente une dissociation entre univers du travail, de la consommation et du comportement citoyen.
L’humanité est aujourd’hui amenée à atteindre un autre niveau de conscience. Alors que le progrès a été historiquement porté par le développement des outils et de la production, il devrait peu à peu être porté par le développement de l’intelligence humaine et collective.
Alors que le progrès de l’intelligence humaine était porté par une petite « élite », à présent il est performé par le développement de la part élitaire de chacun d’entre nous. Autrement dit, l’intelligence humaine progresse parce qu’elle a tendance à progresser chez l’ensemble des individus plutôt que chez une partie d’entre eux. L’intelligence collective qui en résulte manque cependant de directions et de perspectives : certes nous devenons plus intelligents, mais à quoi devons-nous l’employer ?
Accompagner le futur, pour le Cercle National du Coaching, c’est aussi repenser l’entreprise pour intégrer ces profondes mutations, génératrices de risques. Plus que jamais nous avons besoin d’un accompagnement global de l’entreprise, prenant en compte les risques humains, sociétaux, managériaux, environnementaux.
Les entreprises sont en recherche de performance et ses employés en quête de sens au travail et de motivation. Ceci implique de la part des cadres dirigeants d’accompagner leur organisation dans le développement d’une gouvernance prenant en compte l’ensemble de ces risques, et mettre en place un dispositif performant d’accompagnement individuel et collectif au sein de l’organisation.

Thierry BIANCHI Président du Cercle National du Coaching