Newsletter

Inscription à notre newsletter

Editorial – mars-avril 2017

La certification des coachs : un enjeu de professionnalisation

Le Cercle National du Coaching vous propose des éléments de réflexion sur la certification des coachs.
Tout d’abord, mettre sur pied une procédure de certification revient à vouloir « évaluer » la pratique d’autres professionnels. Cette évaluation apparaît aujourd’hui nécessaire de manière à garantir aux clients qui ont recours au coaching et à toutes les pratiques qui s’abritent derrière ce terme, un minimum de « fiabilité » quant aux compétences et à la déontologie de la personne qu’ils ont sollicitée.
Ce champ de pratiques n’étant pas régi « légalement » (n’importe qui peut s’intituler coach), il revient donc aux associations professionnelles d’organiser et de réguler ce champ, a minima.
Nous le savons tous, et c’est un point que le CNC a abordé à l’occasion de l’élaboration de sa charte éthique, ce qui fait à la fois la richesse et la complexité d’une évaluation dans le domaine du coaching tient au fait que les outils et les méthodes les plus « divers » se côtoient.
Les coachs référents du CNC, dans une soirée thématique sur le processus de certification qui se tiendra le jeudi 16 novembre 2017 (18H00-21H00), développeront les pistes suivantes :

  • Quels sont les enjeux de la certification aujourd’hui, pour les organisations, la profession, les coachs, les pouvoirs publics ?
  • Comment penser le métier de coach dans un monde en transformation ?
  • En quoi la posture de coach nourrit le processus de certification ?
  • Comment traduire le sens de notre pratique de coach dans le processus de certification ?
  • Quel lien entre professionnalisation et certification : les différents niveaux de certification proposés par le CNC ?

Au final, ce que garantit une démarche de certification, c’est le fait qu’un professionnel du coaching se situe à la fois dans une dynamique de réflexivité (donc de plus grande conscience) et de co-développement qui sont les principaux remparts aux dérives de la tromperie et de la « toute-puissance ».


Thierry BIANCHI, Président du CNC
Christophe VANDERNOTTE, Président du Comité scientifique du CNC
Gérard LE DUC, Président de la commission de certification du CNC