Newsletter

Inscription à notre newsletter

Editorial mai-juin 2017

Coaching, formation professionnelle, apprentissage : quel avenir ?

Le Cercle National du Coaching œuvre depuis plusieurs années à mieux faire connaître les métiers de l’accompagnement. Le travail de nos experts, l’apport de vos idées lors des réunions publiques, conférences et dîners-débats, confortent notre think tank sur un point essentiel : l’accompagnement managérial de qualité doit comporter une vision de réussite individuelle à travers le collectif, de promotion individuelle et ou de développement de l’employabilité.
Le CNC est engagé, avec un collectif d’associations, dans un objectif d’améliorer la formation professionnelle et l’apprentissage tout au long de la vie.
Nous avons travaillé et fait des propositions précises au gouvernement, en vue de la réforme professionnelle de 2014.  Ce grand chantier ouvert sous la mandature actuelle a abouti à des avancées pour les salariés, des points restent cependant en suspens : en rapport avec la Datadock, l’avenir des Consultant-Formateurs Indépendants et associations à expertise ciblée. La réforme de 2014 a, de fait, fragilisé le bilan de compétence, si nécessaire pour mieux se situer sur le marché du travail. La simplification du CPF (compte personnel de formation) est aussi une de nos demandes.
Lors du Grand oral des candidats à l’élection présidentielle, du 19 avril dernier, sur le thème de la formation professionnelle, dont nous étions les co-organisateurs, à l’initiative du CMA (Comité Mondial des Apprentissages tout au long de l’année) un partenaire important pour le CNC, nous avons interpellé les représentants des candidats à l’élection présidentielle. Seule Mme Le Pen, invitée, n’a pas envoyée de représentant.
Nous avons interpellé M. Ferracci, le représentant du candidat E. Macron sur la garantie qui sera faite à nos entreprises sur la qualité d’un professionnel de l’accompagnement et donc nous avons proposé une éthique du coaching en légiférant sur ce métier qui n’est toujours pas reconnu par les pouvoirs publics. Si nous avons été satisfaits des réponses qui nous ont été faites, avec un candidat E. Macron qui comprend l’intérêt de la formation professionnelle, nous resterons néanmoins vigilants sur le sujet, sous la prochaine mandature.
La formation professionnelle, l’apprentissage tout au long de la vie, le coaching, l’accompagnement en général, sont des piliers essentiels dans notre société.
Le Collectif des présidents d’associations professionnelles qui comptent sur ces sujets, sera réactivé, avec pour objectif pour le CNC de faire avancer les questions de coaching et sa reconnaissance.

Thierry Bianchi
Président du Cercle National du Coaching