Newsletter

Inscription à notre newsletter

Le coaching facteur de motivation et de bien-être psychologique

En quoi le coaching peut-il contribuer à la motivation et au bien-être psychologique des acteurs professionnels et plus globalement des personnes qui y ont recours ? Deux chercheurs américains, Edward DECI et Richard RYAN, apportent de ce point de vue un éclairage déterminant : tout individu cherche à satisfaire 3 besoins fondamentaux d’autonomie, de compétence et d’appartenance sociale (affiliation).
Or une personne confrontée à une situation problématique trouve dans l’espace du coaching des leviers qui lui permettent de retrouver un dynamisme et une estime d’elle-même renforcés. Soulignons tout d’abord que face à des situations professionnelles qui donnent à un nombre croissant de salariés le sentiment d’être des « objets » plutôt que des sujets, le coaching permet, à travers une élucidation du contexte et des enjeux, de retrouver une marge de manœuvre et par là-même une meilleure maîtrise de la situation. Par ailleurs, le travail initié avec le coach, centré sur les objectifs définis par la personne accompagnée, réactive chez elle sa capacité d’autodétermination.
Ajoutons à cela un aspect essentiel qui est celui de la reconnaissance de sa valeur et de ses compétences. Les environnements de travail ne sont pas toujours pourvoyeurs de signes de reconnaissance positifs qui sont pourtant un ingrédient essentiel de la motivation et de l’engagement. Or, le coaching est là justement pour valoriser les ressources et l’expérience acquise.
Enfin, le coaching contribue incontestablement à un repositionnement des coachés dans leur environnement professionnel ou social. Souvent le déclencheur d’une demande d’accompagnement est une situation de conflit qui a atteint un pic mettant en péril l’équilibre existentiel. Dans ce cas, l’espace de coaching s’avère non seulement un espace de résolution de problème mais aussi de développement de nouvelles postures et stratégies relationnelles.
Autant d’éléments qui attestent de l’importance du coaching tant sur un plan individuel que collectif et qui donnent tout leur sens aux démarches de certification et de co-développement mises en place par le Cercle National du Coaching.

N.B. Pour tous ceux qui voudraient prolonger la réflexion sur ce thème, un ouvrage de référence vient de sortir aux éditions De Boeck « La théorie de l’autodétermination, aspects théoriques et appliqués » (Yvan Paquet éd.)

Christophe VANDERNOTTE, Président du Conseil scientifique du Cercle National du Coaching.