Certification

Soirée de présentation du processus de certification du CNC

Jeudi 17 mai 2018 de 19h00 à 21h00 - Accueil à 18h45

Le Cercle National du Coaching propose depuis le 31 mars 2014 une procédure de certification à destination de tous les coachs et accompagnateurs (y compris accompagnateurs VAE), confirmés ou débutants.
• La certification a d'abord pour finalité de garantir aux clients qui ont recours au coaching le professionnalisme et la déontologie du professionnel qu'ils vont solliciter. Ce champ de pratiques n'étant pas régi légalement (n'importe qui peut s'intituler coach), il revient donc aux associations professionnelles d'organiser et de réguler ce champ.
• La certification mise en place par le Cercle National du Coaching s'inscrit également dans un processus de professionnalisation des coachs qui bénéficient, à l'occasion de cette démarche, du retour d'autres professionnels confirmés et s'engagent par là-même dans un processus de co-développement.
Quatre niveaux de certification sont proposés aux professionnels du coaching et de l'accompagnement :

  • Coach associé : il s'agit du premier niveau de certification qui atteste du professionnalisme et de la déontologie d'un praticien qui débute dans cet exercice (coach / accompagnateur – VAE – débutant). La certification ne s'adresse en effet pas seulement à des professionnels aguerris : elle doit permettre à des coachs qui s'engagent dans cette activité de bénéficier, à l'occasion de la certification, du retour de collègues expérimentés.
    - 2 à 3 coachings réalisés
    - Statut professionnel dans le domaine de l'accompagnement (cabinet, indépendant ou salarié)
    - Engagement sur des dimensions éthiques et déontologiques
    - Supervision ou participation à un groupe d'échanges de pratiques
    - Formation dans le domaine du coaching ou de l'accompagnement / formation à une méthode
  • Coach confirmé : ce niveau valide une expérience professionnelle d'une durée significative dans le domaine du coaching et de l'accompagnement. La certification atteste du niveau de professionnalisme atteint et de la mise en œuvre des règles éthiques et déontologiques propres à ce champ.
    - Réalisation de plus de 3 coachings
    - Expérience professionnelle et sociale significative
    - Satisfait à une majorité de critères
    - Professionnalisme démontré par le nombre et la diversité des contrats en accompagnement ou en formation
    - Engagement sur des dimensions éthiques et déontologiques
    - Supervision ou participation à un groupe d'échanges de pratiques
  • Coach senior : concerne des professionnels qui ont réalisés un nombre significatif de coachings.
    - Expérience professionnelle et sociale significative
    - Satisfait à l'ensemble des critères définis
    - Professionnalisme démontré par le nombre et la diversité des contrats réalisés
    - Contribution au développement du domaine du coaching / accompagnement
    - Engagement sur des dimensions éthiques et déontologiques
    - Supervision ou participation à un groupe d'échanges de pratiques
  • Coach référent : capacité à embrasser d'autres champs théoriques que ceux qui sont directement liés à sa pratique, à un engagement dans le développement des pratiques de coaching / accompagnement, et à ce qu'on peut définir comme l'aptitude à certifier qui suppose une capacité d'écoute et d'accueil ainsi que la capacité à s'engager dans un dialogue maïeutique : c'est à cette condition que la démarche de certification (dossier et entretien) constituent une nouvelle étape dans le développement et le processus de professionnalisation de la personne.

Le Cercle National du Coaching est une association professionnelle indépendante de tout organisme de formation ou école de pensée et se situe dans une approche transdisciplinaire soutenue par une exigence éthique.

Vous pouvez télécharger la présentation de cette soirée sur le processus de certification

Réserver votre place – Participation aux frais 10 euros

Soirée de certification - 17 mai 2018
Votre nom(*)
Donnée invalide
Votre prénom(*)
Donnée invalide
Téléphone portable(*)
Donnée invalide
Votre mail(*)
Donnée invalide
Votre profession(*)
Donnée invalide
Filtre antispam(*)
Entrée non valide

Les commissions en place :

Commission d'examen des dossiers
Commission d'appel
Commission des titres

Le communiqué de presse

Le Cercle National du Coaching innove et met en place, à partir du 31 mars 2014, un processus de certification de coach, indépendant de tout organisme de formation et d’écoles de pensées.
Cette certification vise un renforcement du professionnalisme des coachs, dans une perspective transdisciplinaire et répondant à une exigence éthique.
Le Président, Thierry BIANCHI

Les tarifs

Coût de la certification :  350 euros pour les particuliers, 700 euros pour les entreprises
Durée de validité de la certification : 3 ans

Coût du renouvellement de la certification : 200 euros pour les particuliers, 400 euros pour les entreprises
Durée de validé du renouvellement : 3 ans

L’adhésion au CNC est obligatoire.

Contact

Vous pouvez nous contacter sur ce mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Pour recevoir le dossier de certification du CNC, merci de compléter ce formulaire (tous les champs sont requis). Nous vous contacterons pour vous proposer une date de passage devant la commission de certification.

Certification
Votre nom(*)
Donnée invalide
Votre prénom(*)
Donnée invalide
Téléphone portable(*)
Donnée invalide
Votre mail(*)
Donnée invalide
Votre profession(*)
Donnée invalide
Filtre antispam(*)
Entrée non valide

Impressions sur l’entretien de certification du CNC

Cet entretien a fait remonter les quelques phrases « phares » de la formation de coach,

La précision des questions posées pendant l'entretien de certification témoigne de la qualité de l’attention avec laquelle mon dossier de certification a été examiné.  Sur cette base, certaines demandes de précisions m’ont permis d’approfondir la réflexion engagée dans le cadre de l'étape de préparation du dossier. Il a manqué au départ un cadrage. La conduite de l’entretien avec des questionnements répétés renvoyait plus à un entretien de vérification qu’à une dynamique favorable à l'explicitation de mon parcours et la valorisation de mon expérience. Peut-être n’était-ce pas l’objet ? Comme je l’ai exprimé à la fin de l’entretien, mon attente aurait également été d’avoir un retour de votre part sur mon dossier de façon à poursuivre le processus de montée en compétences et d'intégration. Dans l’ensemble, je suis heureuse d’avoir obtenu cette certification qui marque une étape dans mon projet professionnel. Je remercie très sincèrement Nadine Fleiszman qui a révélé ma posture de coach et inspiré mon approche de l’accompagnement.

Anne FILLIOL - 2018
Coach confirmée


Dans le cadre du renouvellement de ma certification de coach senior, j’aimerai livrer quelques remarques qui me paraissent importantes.
Tout d’abord, je me suis sentie très bien accueillie et accompagnée tout le long de cette heure d’échange. Les certificateurs ont été à l’écoute et dans une posture professionnelle et détendue, tels des confrères. C’était significatif pour moi, de me sentir partie prenante d’une identité professionnelle.
Ensuite, j’ai aimé avoir la possibilité d’exprimer des questions, des points de vigilance, sans ressentir nullement l’impression d’être jugée. Au contraire, le fait de pouvoir les dire a été très éclairant et m’a permis d’avancer dans ma pratique. J’ai même fait le constat que cela m’avait fait faire un bond en avant, me débarrassant de certains doutes qui pouvaient perdurer.

Brigitte Gomond - 2018
Coach senior


J’étais assez impatiente et enthousiaste à l’idée de passer cet entretien de certification, à la fois pour obtenir ma certification, mais aussi pour pouvoir parler de mes coaching et avoir l’occasion de parler de moi, ce que je ne peux pas faire en coaching.
Comme vous l’avez vu j’ai d’ailleurs été volubile, même si j’ai essayé d’être à l’écoute de vos questions et remarques.
Cet entretien a fait remonter les quelques phrases « phares » de la formation de coach, le désir de coacher, la posture de coach et le « ça y est vous êtes coach », en effet je me suis sentie légitime dès ma première séance de coaching.
La préparation du dossier et l’entretien ont confirmé que ce désir de coacher était en maturation depuis longtemps, il avait d’ailleurs commencé par une envie d’être coachée qui s’est transformé avec les années en désir de coacher.
D’abord floue, j’ai maintenant plusieurs idées pour la mise en pratique de cette formation : du coaching d’expatrié si je repars à l’étranger, du coaching externe (préparation à concours, motivation..) et pourquoi pas du coaching interne dans de nouvelles fonctions.
L’entretien m’a permis de valider ces différentes possibilités et de voir que j’allais dans la bonne voie.
Je sais que je dois maintenant reprendre la théorie, ce que j’ai d’ailleurs commencé à faire après l’entretien, et réfléchir à l’outil qui pourrait m’aider dans mes coaching.
Je suis sortie de l’entretien pleine d’énergie malgré ma fatigue. La certification comme coach confirmée m’encourage à développer cette voie que je pensais accessoire au départ.

A Versailles le 3 novembre 2017
Emily-Anne Foussard makni


Le plus important est la pratique et surtout l’envie, pas tant de « faire du coaching », mais d’être « coach ».

Les 90 minutes de l’entretien de certification sont vite passées. Presque trop vite. Sabine et Thierry , que je connaissais bien à des titres divers , et notamment pour avoir apprécié leurs qualité pédagogiques, leur professionnalisme et leur patience lors des séances de formation , furent des interlocuteurs concernés et agréables, adoptant sans difficulté la posture de pairs bienveillants.
A leur contact, on mesure évidemment le travail et la pratique qui restent à accomplir ou à exercer pour devenir un coach très professionnel.
Comme ce n’est pas (encore) mon ambition, je ferai le meilleur usage des conseils prodigués pour me concentrer, dans un 1er temps, sur le coaching interne, voire tacher de systématiser un positionnement de « manager-coach ».
Restera ensuite à approfondir certains fondamentaux techniques ou de méthode, même si l’essentiel n’est pas forcément là .
Le plus important est la pratique et surtout l’envie.
Non pas tant de « faire du coaching », mais d’être « coach ».
Les échanges entre pairs lors d’ateliers de co-développement m’aideront aussi à prendre mon envol pour parvenir à aider le coaché à se développer .
Belle posture humaniste et solidaire que je pressentais en abordant tant la formation que le processus de certification .
A la fois une découverte dans le contenu et une confirmation de présupposés dans les contours.
Merci à mes « coachs certificateurs » !

Pierre-Henri VRAY, coach CNC certifié niveau confirmé
2017


J’ai vécu cet entretien comme un moment d’échange privilégié et constructif … favorisant une parole libre et vraie jusqu’à son terme.
 
Mon entretien de certification s’est déroulé samedi 16 décembre en début de matinée. Avant d’arriver sur le lieu du rendez-vous fixé, j’avais un peu d’appréhension à l’idée de soutenir au mieux le dossier que j’avais rempli attentivement afin qu’il reflète précisément mon cas de coaching et mon récit de vie. Dès mon arrivée, Sabine et Thierry m’ont accueillie chaleureusement en me proposant un café et l’entretien a très vite commencé.
Dès les premières questions posées concernant mon parcours de vie, je me suis sentie détendue. Mes deux interlocuteurs qui avaient bien étudié mon dossier, m’invitaient à m’exprimer librement et favorisaient une discussion fluide, ponctuée d’exemples concrets qui complétaient et agrémentaient mon dossier. Au fil des questions qui m’étaient posées, j’ai beaucoup apprécié d’être activement écoutée, de pouvoir apporter quelques éléments de contexte et des précisions qui ont été autant de clés pour mieux comprendre et analyser le cheminement de ma vie et mon envie de devenir coach à présent.
De même, concernant le cas de coaching traité dans mon dossier, en répondant aux questions posées qui revenaient sur des moments-clés de mon coaching et en les explicitant, j’ai pris conscience des points que je devais encore approfondir pour améliorer ma pratique. Si dans mon cas de coaching, j’ai bien eu à cœur d’accompagner ma coachée vers son processus d’autonomisation avec sérénité et objectivité, j’ai bien intégré tout l’intérêt de pratiquer régulièrement le coaching pour gagner en aisance et en fluidité dans cette pratique.  
J’ai vécu cet entretien comme un moment d’échange privilégié et constructif, dans un climat de confiance et de respect mutuel, favorisant une parole libre et vraie jusqu’à son terme.
 
Danielle PUELL, décembre 2017.


L’entretien ne vise pas à déstabiliser le futur coach !

J’ai été invitée à présenter mon dossier de certification le 10 juin 2017 à Paris. J’avoue avoir été un peu étonnée à réception d’un message m’informant que je serai reçue par 2 personnes que je n’avais jamais rencontrées, Monsieur Bianchi étant retenu par ailleurs. Mais cela ne m’a pas déstabilisée et je suis partie sereine à l’entretien. Je ne m’étais simplement pas posé la question au préalable, de qui allait me recevoir….
A mon arrivée, j’ai eu le plaisir de croiser une collègue qui avait suivi la même formation, et le jury était ponctuel. J’ai été bien accueillie par Monsieur Gérard Le Duc et Christian Giroud qui ont pris le temps de bien se présenter. Leur parcours est impressionnant et j’ai quand même eu le sentiment d’être bien « petite » à leur côté…. Les attendus de l’entretien ont bien été rappelés. J’ai commencé par présenter mon parcours professionnel et les différentes étapes franchies pour arriver ce jour face à eux… J’ai ensuite présenté le coaching qui a permis d’appuyer et vérifier les apports méthodologiques que j’ai reçus dans la formation STB conseil. L’échange a été clair et constructif. La vérification de l’appropriation des différents concepts du coaching ont pu être vérifiés.
Une fois la dynamique de l’entretien lancée, je me suis sentie en confiance. L’échange s’est installé naturellement entre pairs. C’est du moins comme cela que je l’ai vécu. L’entretien ne vise pas à déstabiliser le futur coach. Il est normal de s’assurer de la bonne adaptation du profil du candidat au métier de coach, de l’assimilation des différentes techniques du coaching, et de la posture du coach.
Je n’ai pas vu le temps passé et n’ai pas vraiment regardé, je pense qu’au total j’ai dû passer une heure en compagnie des certificateurs. A l’issue de l’entretien j’ai été invitée à sortir pour les laisser délibérer. Je n’ai pas dû attendre très longtemps.
A ma grande surprise les certificateurs m’ont annoncé qu’au vu de mon parcours, de l’entretien et de ce qu’ils en avaient perçu, ils proposaient au cercle national du coaching de me certifier coach sénior….
Je n’avais pas avant de me présenter re-visiter les différents niveaux de certification mais je n’avais pas non plus envisagé d’être directement certifiée au 3ème niveau.
Cette proposition m’a bien entendu remplie de bonheur. Difficile à définir … je considère cette situation comme une belle reconnaissance d’un parcours construit à la force du poignet en autodidacte, et une pleine satisfaction personnelle de cette reconnaissance. Je me sens tout à fait prête à exercer ce métier de coach. La certification me conforte dans ma légitimité à l’exercer et le coaching que j’ai réalisé en support à ma formation a donné des résultats spectaculaires… donc tout est réuni pour me donner l’envie de continuer…
Je suis vraiment très contente d’avoir choisi cette formation et d’être maintenant membre du cercle national du coaching. J’ai présenté le cursus de la formation à l’ensemble de mes collègues directeurs de PFRH, et je ne doute pas que certains puissent venir « grossir » nos rangs…

Eliane GRAMMONT
2017


Le temps de certification pour un coach est un moment fort et propulseur !

"Voilà presqu'une année que je suis « certifiée Coach-Référent » et je mesure, avec recul, combien la démarche proposée par le CNC est non seulement gratifiante mais également source d'énergie. J'ai, dans mon parcours de coach, rencontré d'autres lieux et d'autres professionnels avec lesquels j'aurai pu, depuis longtemps, valider ou légitimer ma pratique.
Mon choix s'est porté sur la démarche du CNC pour l'état d'esprit qui soutient la démarche ; Aucune école de pensée privilégiée, une charte éthique fondamentale et surtout une grande liberté pour se raconter. J'ai apprécié de pouvoir mêler à la fois mon chemin personnel et professionnel pour montrer ma démarche de coach.
J'ai rencontré des oreilles attentives et intéressées à l'utilisation de mon passé sportif dans ma pratique de coach d'aujourd'hui. Et surtout j'ai vérifié la pertinence des deux « épreuves » qui demeurent pour moi un vrai moment de bilan constructif. Grace à ce temps consacré finalement, à moi dans mon rôle, j'ai réussi à m'auto-légitimer.
Néanmoins, c'est avec beaucoup de fierté que j'ai accueilli mon diplôme ; le regard professionnel et la validation de mes deux certificateurs, est pour moi la garantie que je suis une professionnelle du coaching.
Enfin, il est essentiel pour moi qu'on puisse certifier à plusieurs niveaux et notamment les collègues avec peu d'expérience. C'est donc avec sérieux et plaisir que je contribue, aujourd'hui à la certification au sein du CNC.
Je vous invite à vous lancer...c'est si agréable !"

Nadine Fleiszman
Mai 2015


J'ai eu... une très belle reconnaissance.

"La certification auprès de mon Jury de Pairs a été bien vécue... de l'écoute, de l'échange, de l'humour, du métier... et au final ma certification de Coach Senior que je ne pensais pas atteindre, mes objectifs étaient plus modestes. Je ne cherchais qu'une reconnaissance.
J'ai eu... une très belle reconnaissance.
Depuis je travaille dans le but d'atteindre le niveau 4 et me donne encore 2 ans pour y arriver.
La certification m'a permit, au delà d'avoir une légitimité et une reconnaissance, d'aller plus loin et plus vite : plus que je n'e l'aurais imaginé, dans l'accompagnement de cadres en devenir.
Ma spécialité est particulière, car je me définis comme un Coach Opérationnel Orienté Résultats avec comme public des cadres en repositionnement professionnel (en poste ou non), des décideurs avec des besoins particuliers de recrutement...
Ce coaching "de décision", avec cette prise de conscience et d'assurance, me permet d'aller plus loin que l'écoute active ou l'empathie, et me permet de sortir de ma position bienveillante pour aller un peu plus dans le conseil, puis revenir à une posture plus classique.
C'est un va et viens que je n'aurais jamais pu imaginer sans avoir passé ces étapes, dont cette certification et ces échanges qui ont été un vrai catalyseur.
Depuis un an j'ai accompagné plus de 32 personnes, avec succès, et les préconisations pleuvent.... que demander de plus ??
J'ai commencé à travailler avec mon superviseur, pour devenir a mon tour superviseur, mais il faut être patient...
Cette rencontre avec le CNC a été ce que j'attendais depuis ... un certain temps. Il faut contribuer à le développer, voire en régions."
 
Bertrand Kauffmann, Coach Senior
Mai 2015.


"Quand j’ai préparé cette certification, j’avais besoin qu’elle soit un aboutissement. Mais le constat que je fais et qui me ravit sur le plan intellectuel et professionnel, c’est qu’elle participe, de façon très importante à ma professionnalisation. Sans que je l’aie voulue, ma démarche de certification est assez « exemplaire » de la logique dans laquelle le Cercle National du Coaching, a voulu inscrire la certification, qui est une logique de professionnalisation. C’est pourquoi j’ai voulu vous livrer ce témoignage...
Odile THIVILLIER "

Lire l'intégralité de ce témoignage en cliquant ici


"Cette rencontre m’a confirmée dans le désir d’aller plus loin dans l’exploration des comportements et des mécanismes de l’écoute et de la relation. Ce fut une marche de plus dans ma professionnalisation."

Dominique PARDOUX
juin 2017

Lire l'intégralité de ce témoignage en cliquant ici


"Malgré un léger stress, les membres du jury ont su me mettre à l’aise dès le début me permettant d’appréhender l’entretien de façon sereine. Ce fut un échange cordial, je dirais même convivial entre professionnels pendant lequel je pense avoir été authentique, avoir eu le temps et l’opportunité d’exprimer ce que je souhaitais, avoir eu une échange constructif et et surtout avoir acquis des éléments supplémentaires (notamment théoriques) pour alimenter ma réflexion et orienter pour ma pratique naissante.
L’entretien de certification fut aussi l’occasion d’une bien une jolie rencontre avec deux professionnels expérimentés, un apport d’outils, un cadre de travail et une déontologie.
Cet entretien m’a confortée dans mon désir d’être coach et je sais que je suis dans la « bonne » direction, c’est-à-dire celle de la profession que j’ai CHOISI rejoindre."

Nicole ROBERT
Juin 2017

Lire l'intégralité de ce témoignage en cliquant ici

Atelier du codéveloppement

Cycle 2018 des ateliers de codéveloppement :
Mardi 19 juin 2018 à 19h30
Mardi 18 septembre 2018 à 19h30
Jeudi 15 novembre 2018 à 19h30.
Ce cycle 2018 s’inscrit dans une perspective d'approfondissement des pratiques de coaching et offre un espace et un temps pour la professionnalisation continue dans le métier de coach.

Lieux : dans les locaux du CMA, 40 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris,

Contact Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Le Cercle National du Coaching poursuit sa logique d’innovation professionnelle engagée en mars 2014 lorsqu’il a créé la Certification à la Pratique du Coaching, en inaugurant cet automne Les Ateliers du Codéveloppement du Coaching.
L’objectif de ces Ateliers est de mettre à disposition des professionnels du coaching un espace d’échange et d’analyse autour de leur pratique, encadré par des praticiens confirmés.

  • Améliorer la relation au coaché,
  • Gagner en discernement dans sa pratique ,
  • Participer à une communauté de professionnels du coaching

sont les principaux bénéfices de ces Ateliers.

Chaque session de supervision en Co-développement comptera entre 3 et 5 coachs et le(s) même animateur(s) pour toute la session.

  • Chaque session comptera 5 séances.
  • La durée de chaque séance est de 1h30 environ.
  • Tarif adhérent gratuit.
  • Le coût par session est de 250 euros par personne, soit 50 euros pour 1h30 de supervision

Méthode de travail des ateliers de co-developpement :

  1. recueil des situations professionnelles
  2. vote de 3 situations qui seront traitées en séance
  3. le client présente la situation de la facon la plus factuelle : contexte, acteurs, situations
  4. le groupe questionne le client en vue d'améliorer sa compréhension de la situation ou reformule pour s'assurer de sa comprehension
  5. le client reformule la situation et définit un contrat, l'objectif qu'il vise
  6. le groupe exprime son ressenti, son interprétation, son opinion, ses réactions, donne des conseils et propose des solutions
  7. le client réflechit à ce qu'il veut retenir comme solutions, pistes, idées, ouvertures ...
  8. chaque membre du groupe exprime ce qu'il retire de cette séquence de travail

Atelier de codéveloppement
Votre nom(*)
Donnée invalide
Votre prénom(*)
Donnée invalide
Téléphone portable(*)
Donnée invalide
Votre mail(*)
Donnée invalide
Votre profession(*)
Donnée invalide
Filtre antispam
Entrée non valide

Les outils et les fondements du coaching et de l’accompagnement

Prochain atelier « Les outils et les fondements du coaching et de l’accompagnement » sur le thème annuel :

« La posture du coach. De la suggestion au silence. »

Lundi 11 juin 2018 à 20h00 dans les locaux du CMA, 40 rue des Blancs-Manteaux, 75004 Paris,

La séance sera consacrée au thème « Une approche neurobiologique des outils du coaching »

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les outils et les fondements du coaching
Votre nom(*)
Donnée invalide
Votre prénom(*)
Donnée invalide
Téléphone portable(*)
Donnée invalide
Votre mail(*)
Donnée invalide
Votre profession(*)
Donnée invalide
Filtre antispam
Entrée non valide

Prochains ateliers

  • lundi 10 septembre 2018 à 20h00 (idem).
  • lundi 10 décembre 2018 à 20h00 (idem)

Les outils et les fondements du coaching

proposé par Hervé Maccioni, coach certifié et membre du CNC et Nadine Fleiszman, coach certifiée CNC niveau référente, Administratrice, coordination Déontologie et Professionnalisme.

Postulats du groupe de travail. Les coachs font très souvent mention des outils qu’ils utilisent dans leur propre pratique professionnelle. Ces outils découlent la plupart du temps d’une « obédience » ou d’une « doctrine » de référence, plus ou moins construite et étayée scientifiquement à laquelle se réfèrent les coachs et dans laquelle ils viennent puiser, tour à tour, comme par exemple: la PNL (programmation neurolinguistique), l’AT (analyse transactionnelle), les techniques de l’école de Palo Alto, ou encore par exemple des tests déposés comme le MBTI, etc.
Ce groupe de travail a pour vocation de rassembler des coachs et des professionnels de l’accompagnement des personnes et des groupes. Il s’assigne pour fonction d’interroger ces divers outils et références du coaching afin d’en mieux saisir les fondements et les usages pratiques et théoriques.
Partant ainsi du constat que les sources et les outils du coaching doivent être, d’une part, constamment revivifiés et requestionnés dans le cadre d’un exercice professionnel rigoureux, et d’autre part, que le coaching en l’état actuel de son développement ne peut pas faire l’économie d’un questionnement épistémologique de ses fondements et de ses pratiques.
Adogmatique et critique, ce groupe de travail vise donc, en finalité, une meilleure connaissance et un meilleur partage des ressources et des fondements du coaching, sous ses différentes formes, entre professionnels ou futurs professionnels de l’accompagnement.
Le travail entre pairs sera mené dans le cadre d’un fonctionnement participatif et collaboratif.

Fonctionnement et méthodologie de travail du groupe. Dans un premier temps et durant une trentaine de minutes minimum, un participant expose synthétiquement une problématique qui l’intéresse et le questionne, à partir d’un texte (ou d’un document écrit formant un tout cohérent)*. Cette problématique peut être soit directement en rapport avec sa pratique (par exemple l’analyse d’un outil, etc.), soit en rapport avec des références théoriques, etc. L’exposé à chaque séance prend toujours appui de la sorte sur un texte ou un support écrit d’un auteur, dont les participants pourront prendre connaissance bien avant la réunion du groupe. Ce premier temps est un temps d’écoute entre pairs.
* Un extrait, un chapitre, une partie d’ouvrage voire un ouvrage dans son entier (en plusieurs séances le cas échéant). Dans le cadre de la présentation d’un « outil », cette présentation devra toujours se faire par référence à un texte qui en traite.

Un second temps est consacré à un travail d’élaboration en commun. Ce second temps de travail permet aux participants du groupe d’élaborer une réflexion collective où les idées de chacun pourront être débattues et enrichies à partir de ce qui a été exposé et à partir du contenu du texte de référence étudié. Le travail du groupe s’appuie donc sur une construction participative et collective propre à faire émerger les ressources de l’intelligence collective. Ce second temps est donc fondamentalement un temps de réflexion et de construction collectives où la parole circule librement mais où l’écoute n’en est pas moins importante.
Le groupe de travail n’est pas fermé, c’est-à-dire qu’il admet en permanence en son sein l’entrée de nouveaux participants (dans la limite cependant des places disponibles).
Toutefois, le bon fonctionnement de ce groupe de travail suppose le respect de cette autre règle fondamentale suivante : chaque participant en assistant à une séance collective de travail s’engage à présenter lui-même, à son tour, un exposé à partir de la méthodologie de travail exposée plus haut. Ainsi chacun pourra bénéficier de l’expérience des autres participants du groupe et chacun pourra également se sentir personnellement investi au sein d’un travail collaboratif en constante élaboration.

La thématique de la première année du groupe de travail portera sur « La technique du coaching » et, notamment, sur le sujet suivant :
« La posture du coach : de la suggestion au silence »
La première séance sera consacrée à l’étude du texte suivant : La méthode Coué, la maîtrise de soi par l’autosuggestion consciente d’Emile Coué (Ed. Marabout, poche).
Cet exposé introduira une réflexion sur l’importance de la notion de « suggestion » dans le coaching qui sera poursuivie sur plusieurs séances.

- Le programme des séances à venir sera établi lors de la première séance.
Périodicité des séances : tous les deux mois

Compte rendu de la séance du 9/04/2018

La séance du groupe de travail du 09 avril 2018 a été consacrée à l'étude des effets de langage utilisés dans le cadre de la suggestion hypnotique, et plus particulièrement sur le modèle d’Erickson. Sur la base d'un texte extrait du Traité de l’Hypnose de Ernest Rossi (pp.102-125), lui-même étudiant d'Erickson, le groupe de travail a débuté par une explication des concepts de boucles de ratification, de présupposés, de doubles liens et de séquences d'acceptation.
Sur la base de ces éléments de réflexion théorique une discussion s'est ouverte sur l'utilisation par les coachs de telles techniques interpersonnelles. Il est ressorti des débats que la position et la méthode du coaching faisaient l'objet d'une appréhension large : de l'écoute favorisant la survenance d'une prise de conscience (valant résultat) à la recherche d'un objectif avec une démarche active d'un coach. Une réflexion plus approfondie a pu être menée sur l'origine historique, psychologique (Freud et ses divers successeurs, Ecole de Palo Alto, TCC, etc.) et philosophique du rôle du coach (Socrate notamment.) et aussi de ses spécificités d’ inscription dans un cadre historique récent (société industrielle, notamment des années 80 jusqu’à aujourd’hui) a permis d'atteindre une position de consensus sur l'existence d'une identité propre du coach : le coaching suppose d'abord l'atteinte d'un objectif en vue d’un résultat évaluable et pour atteindre cet objectif une panoplie d'outils peuvent être mis en œuvre dans un cadre commun de référence (qui reste lié au métier de coach).

Nadine Fleiszman Consultante

Contact :
Hervé Maccioni : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Nadine Fleiszman : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Secrétaires du groupe de travail.

Médiation

Le Cercle National du Coaching fait le choix de la médiation

Commission Médiation - Présidence : Gérard LE DUC

Le Cercle National du Coaching s'est enrichi ces dernière années d'une commission scientifique qui à doté l'association d'une charte éthique et déontologique. Adoptée en Assemblée Générale, elle est disponible pour ses adhérents et leur clientèle et adressée à la profession dans son ensemble.
Dans un même mouvement de réflexion la commission scientifique du Cercle National du Coaching a élaboré un processus de certification des coachs, selon quatre niveaux, afin d'offrir une garantie et une reconnaissance de la qualité de ses membres exerçant le coaching professionnel en direction des entreprises et des bénéficiaires de cette relation d'accompagnement.
Poursuivant ses efforts pour participer au courant de professionnalisation de l'exercice du coaching et répondre aux exigences de la norme NF services concernant la certification de personnes, le CNC se dote d'une commission d'appel qui aura une double vocation.
La fonction de cette commission sera, quand elle sera saisie, de se prononcer sur l'interprétation à avoir, concernant :

  •   Les différends portant sur les comportements éthiques ou déontologiques.
  •   Entre le CNC et un adhérent, ou un signataire, faisant état de la charte.
  •   Entre deux adhérents  
  •   Entre un adhérent et son client qu'il soit commanditaire ou bénéficiaire.
  •   Les différends concernant le processus de certification
  •   Entre le CNC et un postulant à la certification.

Soucieux de préserver la qualité relationnelle des acteurs appartenant à sa sphère, Le Cercle National du Coaching, lors de son Conseil d'administration du 30 juin 2014, a opté pour l'élaboration et la mise en œuvre d'une clause de médiation afin d'éviter qu'un différend ou un désaccord ne se transforme en litige, en contentieux ou en conflit, susceptible de remettre en cause la relation.

Ce qu'est la médiation

La médiation propose un processus, constitué d'étapes adaptables au contexte, de règles de fonctionnement et de communication dont le médiateur est le garant.
Un entretien conduit par un médiateur peut permettre à une partie de clarifier son positionnement et d'adopter une démarche, une stratégie, un changement comportemental pour résoudre le différend exposé.
Globalement, la médiation est un cadre où s'exprime les désirs, aspirations, envies, attentes, projets, besoins et les intérêts des parties en conflit. Elle consiste dans un processus d'aide à la réflexion individuelle et collective visant à la décision la plus satisfaisante pour les parties.

Ce à quoi sert la médiation

Une clause de médiation est une anticipation des risques liés à la vie d’une relation contractuelle ou associative. Elle consiste à étendre la liberté contractuelle ou d'association, par delà un accroc relationnel qui pourrait être présenté à l’aléa judiciaire.
Elle a pour objectif d'aboutir, au résultat le plus satisfaisant possible pour les parties. Il s'agit d'un mode d'accompagnement des personnes en vue de prendre une décision commune.

Ce qu'est une clause de médiation

Une clause de médiation est l’obligation contractuelle faite aux parties d’avoir recours à un tiers médiateur, lors de la survenance d’un litige, préalablement à la saisine d’une juridiction quelle qu’elle soit.
La dimension juridique d'une clause de médiation
L’inexécution de ce type de clause avant d’engager une procédure judiciaire peut conduire le juge saisi à renvoyer les parties vers un médiateur professionnel, tel que prévu. Toutefois, le non respect de cette clause n’est pas soumis à une sanction.
En cas d’échec de la médiation, les parties auront la possibilité de recourir à la voie judiciaire.
La médiation est suspensive des délais de prescription, en conséquence au sein de l'association :
Le cercle national du coaching et ses membres adhérents conviennent qu'en cas de différend touchant à l'éthique, à la déontologie ou à la probité des parties en matière d'actes, de propos publiques ou d'écrits, entre l'association et l'un de ses membres ou entre adhérents,  les parties, avant l’engagement de toute procédure judiciaire feront, à la seule demande de l’une d’entre elles, appel à un médiateur professionnel.
Dans le cadre d'une relation contractuelle entre un adhérent et son client
Le cercle national du coaching invite et recommande à ses membres certifiés d'intégrer à leur offre commerciale :

  •  Un exemplaire de la charte éthique et déontologique
  •  Une clause de médiation.

En cas de différend l'adhérent ou son client feront appel à un médiateur professionnel préalablement à toute procédure judiciaire.

Modalité de recours à la médiation

Sur simple saisine de la commission des recours par une des parties concernées,  après avoir entendu les parties et après avoir  rendu son avis, en cas de non résolution du différend, la commission informe le bureau de l'association qui fait appel à un médiateur qu'il met en relation avec les parties.
Le choix du médiateur

  • Il sera reconnu pour sa formation, sanctionnée par un certificat, de médiateur professionnel
  • Il sera garant du processus de la négociation
  • Il sera respectueux du code éthique des médiateurs professionnels, en particulier en ce qui concerne :
  • La confidentialité des enjeux et des propos tenus par les parties
  • L'indépendance par rapport à toute autorité
  • L'impartialité au regard des parties
  • La neutralité sur le choix des solutions optées par les parties
  • Il sera rattaché à la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation.

Le Conseil d’Administration
25 novembre 2014

Coûts d’intervention du médiateur

Les coûts d’intervention du médiateur professionnel seront répartis selon les situations.

  • Pris en charge par le demandeur entre l'association et un adhérent
  • À parité 50 % chacun entre deux adhérents
  • Selon accord entre un adhérent et son client
  • Prise en charge par l'association quand un membre est mis en cause par une tierce partie autre que son client.

Les parties s’engagent à participer à un entretien individuel et une réunion au moins avec le médiateur en vue de mettre un terme à leur différend.

Exemple de clause pouvant être ajoutée par nos adhérents à leur contrat commercial :

"En cas de différend, les parties conviennent, avant l’engagement de toute procédure judiciaire, à la seule demande de l’une d’entre elles, qu'elles feront appel à un médiateur professionnel rattaché à la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation.
Les coûts d’intervention du médiateur professionnel seront répartis X% chacune (à voir selon les cas). Elles s’engagent à un entretien individuel et une réunion au moins avec le médiateur en vue de mettre un terme à leur différend.
En cas d’échec de la médiation, les parties auront la possibilité de recourir à la voie judiciaire."

Télecharger ce texte - Télécharger la "convention de médiation"

Réglement des prestations

Adhésion et renouvellement  CNC

Personne physique 100 euros :

Personne morale 200 euros :

Etudiant(e) 50 euros :

Vous pouvez payer par virement. En Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vous recevrez par retour de mail un RIB du Cercle National du Coaching.


Certification

Durée de validité de la certification : 3 ans. L’adhésion au CNC est obligatoire.

Particulier adhérent 350 euros :

Entreprise  adhérente 700 euros :

Vous pouvez payer par virement. En Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vous recevrez par retour de mail un RIB du Cercle National du Coaching.

Renouvellement de la certification

Durée de validité du renouvellement de la certification : 3 ans. L’adhésion au CNC est obligatoire.

Particulier adhérent 200 euros : 

Entreprise  adhérente 400 euros : 

Vous pouvez payer par virement. En Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vous recevrez par retour de mail un RIB du Cercle National du Coaching.


Codéveloppement

Tarif adhérent gratuit

Session de 5 séances d'1h30, non adhérent 250 euros  :

Vous pouvez payer par virement. En Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., vous recevrez par retour de mail un RIB du Cercle National du Coaching.