Vers la reconnaissance d’un métier

Engagé dans la professionnalisation des coachs, le CNC intervient dans les instances professionnelles et publiques pour la promotion d’un coaching responsable, exigeant sur la déontologie et le sérieux des pratiques.

Le CNC, un organisme certificateur

Le CNC est un organisme certificateur, issu d’une association fondée en 2002 par un groupe de coachs, étudiants et enseignants du CNAM. Aujourd’hui indépendant de cette institution, il en a conservé l’ambition de son fondateur, l’abbé Grégoire qui en 1794 a obtenu de la Convention nationale la création d’un Conservatoire des sciences et techniques dans lequel l’éducation et la formation continue seraient appelées à jouer un rôle primordial pour la construction d’un monde porté par des valeurs de liberté et d’émancipation.

Une exigence de sens

Engagé dans la professionnalisation des coachs, le CNC intervient dans les instances professionnelles et publiques pour la promotion d’un coaching responsable, exigeant sur la déontologie et le sérieux des pratiques.

En 2013, il participe à la création d’un Collectif pour l’amélioration de la formation professionnelle et de l’apprentissage, porté par le Comité Mondial des Apprentissages tout au long de la vie (CMA), partenaire de l’UNESCO.

En 2014, le CNC met en place un processus de certification de la pratique pour les coachs professionnels, indépendant de tous cursus de formation. Parmi ses productions d’alors, la rédaction du rapport Réussir les transitions professionnelles remis au Président de la République et la rédaction d’une fiche métier du coaching sur le modèle des fiches ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).

En 2018, le CNC porte auprès du ministère du travail un projet de reconnaissance par l’État de la profession de coach au travers de la création d’un code APE.

En 2019, le CNC organise les premières rencontres des métiers de l’accompagnement en partenariat avec le Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Pour la première fois en France, au CESE, agences, associations, écoles, entreprises, syndicats, groupes de réflexion, se rassemblent pour répondre aux enjeux de l’accompagnement individuel comme collectif.

En 2023, le CNC actualise son processus de certification à la pratique du coaching professionnel et met en place un processus de certification de la  pratique de superviseur de coachs.

Le CNC, lieu de rencontres et d'enrichissement entre pairs

Dans sa forme contemporaine, le coaching a émergé dans le dernier quart du XXè siècle en réponse à des besoins de performance nouveaux des entreprises. Il s’est construit dans la rencontre de praticiens de l’accompagnement d’horizons divers : thérapeutes, formateurs, coachs sportifs.

Depuis, le coaching a trouvé sa place parmi les techniques d’aide au changement. Pour autant, les entreprises font face à des incertitudes dont l’intensité va croissant. Elles sont conduites à engager des modifications incessantes de leurs organisations et des conditions de travail. Les modèles de management et de leadership ont perdu de leur pérennité. Ceux-ci ne sont plus seulement interrogés par les besoins d’adaptation des entreprises à leurs marchés, mais aussi par les salariés en quête de sens de leur travail.

L’exercice du coaching se déroule dans ce temps de la remise en cause. Comment le coach peut-il préserver dans ces conditions la singularité de la relation coach-coaché? En d’autres termes, comment peut-il tenir le cadre dans le respect de chacune des parties prenantes et de sa déontologie?

La réponse réside pour partie dans la construction d’un savoir solide spécifique au coaching et établi dans un dialogue permanent entre la recherche universitaire et les praticiens, ce que recouvre la notion de recherche-action.

Elle réside tout autant dans l’éducation au discernement et dans l’apprentissage de la pensée réflexive sans lesquelles il n’est de prise de recul sur notre pratique.

Le CNC, par ses dispositifs de certification et les services qu’il propose à ses adhérents, par son positionnement d’organisme indépendant, a l’ambition d’être un tel lieu de rencontres et d’enrichissement entre pairs, ouvert aux coachs professionnels de tous secteurs : entreprises, fonction publique, économie sociale et solidaire.

Thierry Bianchi
Président-Fondateur du CNC

Engagé dans la professionnalisation des coachs, le Cercle National du Coaching intervient dans les instances professionnelles et publiques pour la promotion d’un coaching responsable, exigeant sur la déontologie et le sérieux des pratiques.

2002

Création de l’association Coaching et CNAM

2013

L’association devient Cercle National du Coaching ; adopte une charte de déontologie ; participe à la création d’un Collectif pour l’amélioration de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Ce collectif est porté par le Comité Mondial des Apprentissages tout au long de la vie (CMA), lui-même partenaire de l’UNESCO.

2014

Création d’un processus de certification de pratique du coaching professionnel ; Rédaction du rapport  Réussir les transitions professionnelles  remis au Président de la République ; Production d’une fiche métier du coaching sur le modèle de la fiche ROME (Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois).

2018

Intervention auprès du Ministre du Travail afin d’obtenir pour la profession de coach un code APE (Activité Principale Exercée), qui pourrait être étendu aux consultants formateurs.

2019

Organisation de la Rencontre des Métiers de l’Accompagnement en partenariat avec le Conseil Économique Social et Environnemental (CESE).

Pour la première fois en France, au CESE, agences, associations, écoles, entreprises, syndicats, Think tanks, se rassemblent pour répondre ensemble aux enjeux de l’accompagnement à court et moyen terme

2023

Mise en place d’un processus de certification de la pratique de la supervision.

Le CNC vous apporte un cadre et un appui tout au long de vos démarche de professionalmisation.